Qu'est-ce que la Graphothérapie ?

La graphothérapie se propose de traiter les désordres de l'écriture.

 

 

 

 

 

 

 

 


Mais qu'est-ce que l'écriture ?

 

L'écriture est une projection dans l'espace, c'est le reflêt de l'émotivité d'un individu. A travers sa difficulté d'écrire l'enfant nous traduit sa difficulté à se projeter et à parler en son propre nom. L'écriture se situe à la charnière de plusieurs disciplines : la logopédie qui s'intéresse au langage, la psychomotricité qui s'intéresse au corps et la psychothérapie qui s'intéresse à la psyché. C'est à ce point de jonction que se situe l'approche graphothérapique.

Un enfant qui lit mal est confié à un logopède mais peu de gens s'inquiètent de la déficience de l'écriture. En fait, la graphothérapie est à la dysgraphie ce que la logopédie est à la dyslexie.

La graphothérapie est née dans les années 1960 avec les travaux de Marguerite Auzias et Julian de  Ajurriaguerra dans deux hôpitaux de Paris. Les premières approches thérapeutiques des troubles de l'écriture chez l'enfant y furent mises en place.

 

A qui s'adresse la graphothérapie ?

 

 

Les troubles de l'écriture sont fréquents chez l'enfant et chez l'adolescent. Ils sont parfois le symptôme d'une dysgraphie. La graphothérapie s'adresse aux enfants  adolescents qui souffrent de difficultés, de blocages ou de malaises dans leur écriture.

 

La graphothérapie concerne également les adultes qui ont une écriture qui les handicape, si leur écriture les rend mal à l'aise dans leur vie quotidienne, si l'écriture devient un acte coûteux en énergie, pénible, s'il existe un sentiment de dévalorisation à chaque fois qu'ils doivent laisser une trace écrite.

 

Un adulte peut rencontrer des difficultés face à l'écrit après un burn-out. En fait suite à un traumatisme psychique ou physique, la graphothérapie peut être une aide très précieuse.

 

La seule condition pour s'engager dans une graphothérapie, c'est être motivé et avoir envie que les choses changent et évoluent.

 

Son but ?

 

Le but d'une rééducation est d'obtenir le maximum d'efficience avec le minimum de dépenses énergétiques afin de permettre à l'écriture de se libérer et de se personaliser efficacement. Il s'agit d'améliorer l'écriture sans la transformer pour autant afin d'aller vers plus d'aisance et ainsi de retrouver ou de découvrir le plaisir d'écrire. Le graphothérapeute n'intervient pas directement sur l'écriture mais sur les bases de celle-ci.

Un rééducation faite par un spécialiste du geste graphique permet  de retrouver une écriture lisible, aisée, efficace et qui remplit son rôle de transcription des idées et de communication.

 

 

Nathalie Bodino

Graphothérapeute diplômée

Maître Praticien en Hypnose Eriksonienne

Sophrologue diplômée

Maître Praticien PNL - Formée aux techniques A.M.O. (Actualisation par les Mouvements Occulaires).

Analyse de dessins d'enfants (Jung)

 

Contact

Chemin du Grand-Bois, 20

1000 Lausanne 26

Tél : 021.784.10.31

Natel : 078.906.37.05

Mail : nathalie.bodino@bluewin.ch

www.graphotherapie.ch

www.sophrologie-suisse.ch

Cabinet ouvert du lundi au samedi (fermé le jeudi)