Qu'est ce que la  Graphothérapie  ?

 

 

Soigner les écritures en souffrance.

 

Le but de la graphothérapie n'est pas de changer l'écriture mais de l'optimiser ou plutôt d'optimiser le geste qui  l'accompagne.

La graphothérapeute intervient sur les bases de l'écriture et non pas directement sur l'écriture.

 

Son objectif : obtenir le maximum d'efficience avec le minimum de dépense énergétique afin de permettre à l'écriture de se libérer et par la suite, selon l'âge, de se personnaliser efficacement. Nous aidons à améliorer l'écriture, sans la transformer pour autant, afin d'aller vers plus d'aisance et fluidité et découvrir ou redécouvrir le plaisir d'écriture.

 

Pourquoi la graphothérapie ? Pourquoi aider l'enfant avec son écriture ?

Dès que l'écriture s'améliore, le comportement de l'enfant change : son problème est dédramatisé. Il prend conscience qu'il n'est pas coupable, ni même responsable de sa mauvaise écriture et que celle-ci peut s'améliorer "sans faire des lignes" mais de façon ludique. L'enfant est soulagé et reprend confiance en lui.

A l'école il reprend confiance, donc écrit plus lisiblement, plus rapidement, de façon plus spontanée et ne traîne plus. Il peut mieux se relire et  corriger ses erreurs.

Et enfin il peut se détacher de la lettre pour accéder à l'idée.

N'étant plus en échec, il peut mieux communiquer, plus à l'aise. L'image de Soi étant meilleur, l'écriture s'améliore encore.

 

Les troubles de l'écriture sont fréquents chez l'enfant ou l'adolescent. Ils sont parfois le symptôme d'une dysgraphie.

 

Qu'est-ce que la Dysgraphie ?

C'est un désordre qui affecte l'aisance, la lisibilité ou la rapidité de l'écriture qui se détecte vers 7 ans environ. Cette déficience de l'écriture peut mettre l'enfant en échec scolaire, ne s'accompagne d'aucun trouble neurologique ou intellectuel. Elle peut s'accompagner d'une grande anxiété, qui s'aggrave lorsqu'on demande à l'enfant de s'appliquer.

 

 

Quelques caractéristiques de l'écriture dysgraphique ?

Des mauvaises liaisons, des dimensions inégales et mal maitrisées, difficulté dans la gestion de l'espace, illisibilité, ratures, manque de soin, lenteur à l'écrit, précipitation difficile à maîtriser, trop de crispation ou de mollesse.

Les troubles peuvent être accompagnés de fatigue ou de douleurs.

 

Un rééducation faite par un spécialiste du geste graphique, permet à l'enfant ou à l'adolescent de retrouver une écriture lisible, aisée, efficace qui remplit son rôle de transcription des idées de communication.

 

 

Exemple d'écriture d'un garçon qui souffre de dysgraphie. Nous avons l'écriture avant la rééducation et après la graphothérapie.

 

Nathalie Bodino

Graphothérapeute diplômée

Maître Praticien en Hypnose Eriksonienne

Sophrologue diplômée

Maître Praticien PNL - Formée aux techniques A.M.O. (Actualisation par les Mouvements Occulaires).

Analyse de dessins d'enfants (Jung)

Superviseur pour les formations en Hypnose Eriksonienne (Ecole Graine d'Eveil) et Assistante de Formation.

 

Contact

Chemin du Grand-Bois, 20

Vers chez les Blanc

1000 Lausanne 26

Le mercredi (possibilité du samedi) à Lausanne

avenue de Beaumont, 9

Collège de Champittet (chemin de Champittet, 1) et Ecole Club-Alpha à Pully.

Tél : 021.784.10.31

Natel : 078.906.37.05

Mail : nathalie.bodino@bluewin.ch

www.graphotherapie.ch

 Cabinet ouvert du lundi au samedi