Histoire de la Sophrologie :

 

La sophrologie a été fondé en 1960 par Alfonso Caycedo, neuro-psychiatre d'origine colombienne. Il fit un long séjour en Extrême-Orient. Il y étudia les pratiques des Yogis Indiens, des Lamas du Tibet et du Boudhisme Zen. Il se rendit compte que l'équilibre d'un individu passe avant tout par la prise de conscience de son schéma corporel.

 

La sophrologie est la "Science de la Conscience".

 

Le nom sophrologie a pour signification : SOS qui veut dire Harmonie                      

                                                            PHREN qui veut dire Conscience

                                                            LOGIA qui veut dire Etude, Science

 

Les principes de base de la sophrologie dynamique :

 

1. Le principe du schéma corporel en tant que réalité vécue. En sophrologie, le schéma corporel c'est le sentiment que chacun a de son propre corps.

 

2. Le principe de l'action positive. Toute action positive sur n'importe quel élément se répercutera positivement sur la conscience (l'inverse étant vrai aussi). La sophrologie se limite la plupart du temps à l'activation du positif. La répétition d'une habitude positive au quotidien mène à une harmonie de Conscience.

 

3. Le principe de la réalité "objective". Il s'agit d'être proche du vécu de chacun et de le respecter. 

 

Les trois degrés de la sophrologie dynamique :

 

1. Le premier degré est basé sur le schéma corporel. C'est une exploration de la dimension intérieure de l'être à partir des fonctions sensorielles. Se construire une identité corporelle et développer la perception de nos cinq sens. Le premier degré nous aide à prendre conscience de l'énergie du corps.

 

2. Le deuxième degré est basé sur les émotions et vise l'acquisition de l'autonomie. Utilisations de nos fonctions émotionnelles. Au travers de ce degré le Sophrologue aide la personne à gérer l'impulsion de ses émotions : ne pas être envahi par ses émotions. La mobilisation énergétique des sentiments positifs va conditionner l'expérience à venir positivement. Nous voyons également l'aspect thérapeutique du futur.

 

3. Le troisième degré est le développement de l'intuition. L'intuition donne un sens au trajet de la vie. C'est également la mémoire et le passé. Nous partons à la recherche de souvenirs positifs, le négatif se dévoilera quand le moment sera venu. C'est à dire quand nous serons aptes à le gérer. Ce degré est un approche du Zen Japonais. La méditation est également une étape de ce degré.

 

 

                                                           

 

 

 

Nathalie Bodino

Graphothérapeute diplômée

Maître Praticien en Hypnose Eriksonienne

Sophrologue diplômée

Maître Praticien PNL - Formée aux techniques A.M.O. (Actualisation par les Mouvements Occulaires).

Analyse de dessins d'enfants (Jung)

 

Contact

Chemin du Grand-Bois, 20

1000 Lausanne 26

Tél : 021.784.10.31

Natel : 078.906.37.05

Mail : nathalie.bodino@bluewin.ch

www.graphotherapie.ch

www.sophrologie-suisse.ch

Cabinet ouvert du lundi au samedi (fermé le jeudi)